Je m'y mets

Je m'y mets
Je m'y mets

Se mettre ou se remettre à l’EFT demande toujours une disposition d’esprit particulière. On y vient souvent quand on a un souci à traverser, des émotions particulièrement compliquées à accueillir, à comprendre ou à digérer. On y revient parfois, temporairement, plus ou moins longtemps, mais le plus compliqué semble de se tenir à une pratique régulière. Or l’intérêt de l’EFT s’éprouve aussi dans la durée. Quand on la pratique occasionnellement, on expérimente son efficacité immédiate. Mais que se passe-t-il quand on la pratique régulièrement, avec peut-être un objectif précis (réussir à modifier ses habitudes, à réaliser un rêve, à faire baisser son stress…) ? Avez-vous déjà essayé ?

Mais au fond, à quoi sert l'EFT ?

Que fait-elle en nous ?

Il est prouvé que c'est l'environnement de la cellule qui lui transmet les informations.
Notre ADN, pelotonné dans le noyau de la cellule, répond à ces informations en exprimant les gènes correspondant à la demande formulée.
Ces gènes produisent des protéines, qui sont en quelque sorte les briques de notre corps, notre matière.
L’environnement de la cellule, c’est la pollution, le tabac, les pesticides, la nourriture… mais c’est surtout (à plus de 90%), le stress ou la détente, la peur ou l'amour.
Les informations de peur ou d'amour sont les plus fondamentales pour provoquer l'expression des gènes : vieillissement prématuré (lié à la consommation d'énergie) ou réparation.
Pour en savoir plus, je vous renvoie vers le livre Biologie des croyances, de Bruce Lipton.

De ce fonctionnement on peut donc déduire que nos pensées créent notre réalité. Et que nous sommes nos pensées.
Chacune de nos pensées, dès qu'elle se transforme en émotion, informe notre ADN.
Notre biologie dépend donc de cette information.
En d'autres termes, quand j'ai peur, mon ADN en est informé et matérialise une physiologie de peur.
La peur est notre meilleure amie. Sans elle, nous n'aurions jamais pu survivre.
Elle nous permet, en une nanoseconde, de déployer nos super pouvoirs en décuplant nos forces et nos pensées pour les concentrer sur un objectif de survie : je me bats ou je fuis.

Ce fut extraordinaire face à un mammouth. Aujourd’hui encore, à deux heures du matin dans la rue, cela peut encore me sauver la vie.

Mais quand l'état de peur dure, nous sommes tendu(e)s et stressé(e)s pour tout et rien, par habitude, parce qu'on ne sait plus faire autrement, nous sommes soumis à notre hamster comme l’appelle Serge Marquis dans son livre On est foutu, on pense trop ! Ou comment se débarrasser de Pensouillard le hamster. (lien)

Toutes ces pensées et croyances limitantes qui tournent dans nos têtes en permanence sont nos hamsters.
Elles informent notre ADN qui les matérialise : j’ai peur, mon ADN matérialise la peur.
Avec pour conséquence un système immunitaire à l’arrêt.
Un état inflammatoire chronique s'installe, nos pensées sont limitées à un système basique de survie.

Que faire pour enrayer ce fonctionnement ?
Einstein nous rappelle qu’on « ne résout pas un problème avec le niveau de pensée qui l'a engendré. »
Autrement dit : ce n'est pas avec un hamster qu'on calme un hamster !
Il faut descendre dans notre cœur, qui est notre vrai pilote, où résident nos ressources de bienveillance, de calme, de confiance et de joie et qui s’inscrit dans le moment présent.

Comment faire ?

Il existe beaucoup de techniques. Choisissez celle(s) qui fonctionne(nt) pour vous.
Je vous propose la méditation et l'EFT.

La méditation le matin, pour éprouver l'état de votre cœur, prendre contact avec lui, lui donner la parole et lui redonner les commandes de votre vie.
L'EFT dans la journée, pour jouer au jeu de la taupe avec nos habitudes, nos croyances limitantes, nos peurs, nos pensées. (Connaissez-vous le jeu de la taupe ? À chaque fois qu’une taupe apparaît sur le plateau de jeu, vous l’écrasez avec un marteau).

Le résultat attendu ?
En pratiquant l’EFT, nous prenons conscience de nos pensées et nous décidons de les changer, de les faire évoluer. De ce fait, notre perception, et donc notre réalité évoluent.
En intégrant des croyances et des pensées bienveillantes, j'informe en une nanoseconde tout mon ADN qui va se charger de les traduire et les matérialiser en biologie de l'amour.

Le saviez-vous ? Si on déroule l'ADN d'une seule de nos cellules, cela représente une longueur de 2 m. Or notre corps compte 37 milliards de cellules. Si on mettait bout à bout toutes les cellules de notre ADN, on pourrait faire 200 fois l'aller-retour de la Terre à la Lune !

Nous sommes les seuls êtres vivants sur cette planète à pouvoir CHOISIR notre émotion sur demande !

C'est ce que nous faisons à chaque fois que nous faisons de l'EFT et de la méditation : nous choisissons notre émotion et celle-ci change l'expression de nos gènes.
Lorsque nous méditons ou pratiquons l’EFT, des gènes de réparation vont pouvoir s'exprimer.
Le système immunitaire sera performant et mes pensées plus élaborées.

Les études montrent que l'EFT permet de réduire :
l'anxiété de 40 % (Clond 2015)
le syndrome de stress post traumatique des vétérans de 84 % (Sebastian et Nelms, 2016)
la dépression de 41 % (Nelms et Castel, 2016)
le poids de 5 à 10 kilos par an (Stapleton et al. 2014 ; Church et al., 2018)
la douleur de 6 % (Church et Brooks, 2011)
les symptômes des maladies auto-immunes de 33% (Brattberg, 2011 ; Hodge et Jurgens, 2014)
le cortisol (l’hormone du stress) de 37 % (Groesbeck et al, 2018)
et qu'elle augmente la joie de 31% (Groesbeck et al, 2018)
(source : conférence de Dawson Church)

« Nous nous trouvons face à des preuves indéniables qui confirment que nous sommes les architectes de notre réalité. »
Gregg Braden

Et plus encore : je vais dégager une vibration liée à mon ressenti.
Si je ressens la peur, je vibre la peur et j'attire la peur dans ma vie.
Si je ressens l'amour, je vibre l'amour et la confiance et je les attire dans ma vie.

« Un chemin de 1000 lieu commence par un premier pas. »
Lao Tseu

Et si vous faisiez ce premier pas aujourd'hui ?
Maintenant, dans ce seul espace qui existe réellement !

Si vous me lisez, en cet instant, c'est que vous avez au moins une disponibilité de deux minutes.
C'est amplement suffisant.
Prenez une grande respiration et demandez-vous ce que vous aimeriez changer ou créer dans votre vie.
Ça n'a pas besoin d'être extraordinaire, juste clair.
Ça peut être : « Je veux vivre le moment présent, je veux respirer au cours de mes journées, je veux changer de travail, trouver un compagnon ou une compagne… »

Est-ce vraiment important pour vous ?
OUIIIII !!!!

Est-ce suffisamment important pour que vous investissiez un peu de temps pour vous chaque jour ?
OUIIIII !!!!

Alors commencez maintenant en faisant deux rondes d'EFT pour vous :
« Même si je suis fatigué(e), angoissé(e), seul(e)....., je m'aime. » 
« Je décide d'être détendu(e), je décide de m'ouvrir aux rencontres, je remercie pour l'homme, la femme que j'ai rencontré(e)… »

Au début c'est curieux.
Mais dites-vous bien qu’à chaque ronde que vous faites, vous désamorcez votre réponse de peur dans le cerveau pour connecter une reprogrammation positive !

Pouvez-vous, juste pour 15 jours, vous faire passer en priorité ?

Tous les matins, donnez-vous 5 à 10 mn pour méditer.
Installez-vous confortablement, dans un endroit calme.
Respirez régulièrement et calmement, fermez les yeux.
Posez les mains sur votre cœur.
Dans cet espace savourez la détente, la confiance et la joie. Votre état naturel.
Imaginez et ressentez ce que vous désirez créer.

Notez bien que le plus important est de ressentir de la gratitude ou de la joie pour ce que vous voulez créer comme si c'était déjà là, déjà matérialisé. De façon à vibrer dans cette émotion.

Dans la journée, dès que vous vous surprenez à ne pas croire en votre but, à vous juger, à vous saborder, faites trois rondes d'EFT.

Ronde 1 : sur la vérité du moment :
« Même si je crois que je n'y arriverai jamais, je m'aime. »

Ronde 2 : la discussion entre ma tête et mon cœur :
Pensées négatives : « Je sais que j'ai tout pour être bien maintenant, mais je n'y arrive pas. Je suis nulle. Je n'y arriverai jamais. Je ne sais pas faire.
Réponses par des pensées positives : « Est-ce que je suis sûr(e) que je ne vais pas y arriver ? NON !
Tout va bien. Je ne suis pas plus mauvais(e) qu'un(e) autre. Je n'ai pas appris à profiter du moment présent. Je ne sais pas faire. Je décide d'être indulgent(e) et bienveillant(e) avec moi. Je décide de tapoter et de me reprogrammer pas à pas, jour après jour. Je commence par me faire confiance. »
Ou encore :
« (Rencontrer quelqu'un) je n'y crois plus. Ok, c'est normal, compte tenu de ce que je viens de vivre. Est-ce que je suis sûre de ne jamais le rencontrer ? Il me cherche sans doute aussi. Si je me détends et que j'ai confiance, j'ai tout à gagner. »

Ronde 3 : ce que vous souhaitez créer comme si c'était déjà exaucé/réalisé, car seule ma vibration dans le moment présent existe
« Je décide d'avoir confiance en moi, en mon cœur, en pilote et de lui redonner son pouvoir jour après jour. »
« Je remercie pour l'homme que j'ai rencontré et je remercie la vie »
« Je remercie pour la détente que je ressens toute la journée »

Notez bien que la phrase de décision doit être positive !
Ce n'est pas : « Je décide d'arrêter de fumer. », car le cerveau, qui ne comprend pas la négation, ne percevra que « fumer ».
C'est plutôt, qu'est-ce que je ressentirais si j'arrêtais de fumer : « je décide de me sentir libre. ».

Ne me croyez pas mais essayez !
Essayez pendant 15 jours et voyez ce qui se passe pour vous !

« Ce que vous cherchez vous cherche aussi. »
Rumi

C'est une question de longueur d'onde, de fréquence de vibration. La loi de l'attraction.
N'attendez pas demain. Demain n'existe pas. Seul maintenant existe.
Commencez dès maintenant.

Une question ? Envie de prendre rendez-vous ? C'est ici