L’amour est polyglotte !

Les paroles valorisantes
Les paroles valorisantes

Comment votre couple communique-t-il ? Trouvez-vous facile de discuter ou de partager des moments apaisés avec votre conjoint ou avez-vous l’impression que quelle que soit la manière dont vous vous y prenez, rien ne passe ? Les femmes dépendaient de leurs maris pour l’argent et les maris dépendaient de leurs femmes pour les courses, les repas et le ménage. Et l’amour était un plus ! Autrefois (mais ce n’est pas si vieux), le couple ressemblait plutôt à une “entreprise économique”, comme la nomme Estel Perel, spécialiste des couples. Les femmes dépendaient de leurs maris pour l’argent et les maris dépendaient de leurs femmes pour les courses, les repas et le ménage. Et l’amour était un plus !

S’aimer soi-même


Aujourd’hui, nous demandons au couple, donc à l’autre, de combler notre sentiment de solitude et de nous offrir sécurité et aventure ! Mais comment pourrait-il le faire, si je ne m’aime pas moi ? Combien de temps tiendra-t-il ? Si j'attends cela de l'autre, c'est que je vibre un certain manque d’amour. Je vibre ce manque et ne peux attirer que quelqu'un en manque également. Si l'autre peut prétendre me remplir un temps, cela ne pourra pas durer. Pour qu’un couple fonctionne, et encore plus pour qu’il dure, le premier impératif c’est que chacun s’aime soi-même. 


Le triangle infernal


Quand les relations se tendent, observez attentivement ce qui est dit. Vous devriez rapidement identifier le triangle de Karpman et ses rôles de persécuteur, sauveur, victime. Lorsque vous vous exprimez ainsi : « Tu ne m'écoutes jamais », en employant le « Tu » et/ou en formulant une généralité. Vous devenez le persécuteur. L'autre se sent victime et riposte en agressant à son tour : c’est l’escalade, le cercle vicieux sans issue. En accusant l’autre de notre mal-être, nous ne prenons pas la responsabilité de notre ressenti. Pour faire cesser l'escalade, on fuit ! Soit en répondant « tu as raison » sans le penser, soit en fuyant physiquement. On ne va jamais au bout de la discussion, de peur des conséquences (séparation/ solitude etc.). La crise passe, mais le problème reste entier. 


Privilégiez la communication bienveillante en prenant conscience de votre besoin et en en prenant la responsabilité, mais entendez aussi le besoin de l'autre. Cela permet de nourrir la relation, comme nous l'explique si bien Isabelle Padovani dans ses vidéos que je vous invite à (re)découvrir. Isabelle Padovani nous rappelle que le plus important n'est pas le compromis, mais la relation elle-même.

Les langues de l’amour


Aujourd’hui, peut-être avez-vous l’impression de faire mille efforts pour être compris.e de votre conjoint.e, sans y parvenir. Et pour cause : il existe plusieurs langues de l’amour. Il y a au quotidien mille façons de dire à l'autre « je t'aime » : vider une machine, avoir un geste tendre, faire un cadeau... Mais ces gestes et attentions sont comme des langues différentes : tout le monde ne les parle pas. Donc tout le monde n’y réagit donc pas de la même manière. 


“Les relations évoluent mieux quand on se comprend l’un l’autre.”  Gary Chapman


D'après Gary Chapman, il y aurait cinq façons très différentes de parler l'amour. Notre ou nos langages de l'amour principaux nous sont transmis par nos parents, exactement comme notre langue maternelle ! En tant que pasteur, Gary Chapman a été amené à rencontrer beaucoup de couples, dont des couple en crise. Au début, il leur conseillait de prendre un temps le soir pour être l’un avec l’autre et parler de leurs journées, de leurs ressentis, un temps juste pour être pleinement ensemble l’un avec l’autre. 


Au bout d’un an il s’est rendu compte que ce conseil fonctionnait très bien pour certains couples, mais pas pour tous. Il a alors observé et cherché à comprendre ce qui pourrait aider les autres. C’est ainsi qu’il s’est rendu compte que l’amour possédait 5 langages. Tout le monde est sensible à chacun de ces 5 langages, mais nous avons tous un ou deux langages prédominants. Quand l’autre parle mon langage, cela remplit mon réservoir d’amour, je me sens aimé. Mais quand l’autre parle un langage qui n’est pas le mien, il verse à côté de mon réservoir d’amour. Ainsi, lui/ elle a l’impression de contribuer à la relation, de faire au mieux, de m’aimer, mais je ne le ressentirai pas. D’où l’importance de connaître son propre langage et le langage de son conjoint (mais aussi de nos enfants, nos parents, etc… ). 


Les 5 langages  


Les cadeaux : offrir des cadeaux, peu importe leur prix, est une façon de dire je t’aime à l’autre. 


Les paroles valorisantes : c’est dire merci, faire des compliments. Passer par la parole pour dire à l’autre qu’on le reconnaît pour ce qu’il a de beau et pour ce qu’il fait. 


Les services rendus : ce sont tous ces petits (ou grands) gestes que l’on fait pour l’autre pour rendre son quotidien plus agréable (sortir la poubelle, faire les courses, etc.). C’est un langage qui peut facilement être pris pour acquis. J’attire particulièrement votre attention dessus. 


Les moments de qualité : c’est être juste avec l’autre sans regarder son téléphone. Un moment pour être ensemble, partager, communiquer. 


Le toucher, les liens physiques : ces gestes tendres du quotidien, une main dans les cheveux, sur une épaule et bien sûr, la sexualité. 


Comme toute langue, ces langages comportent leurs dialectes. Pour les paroles valorisantes, par exemple, certains aiment dire "merci", d'autres préfèrent les compliments. Chaque langage a ses subtilités, ses "dialectes". 


À votre avis, parlez-vous la même langue que la personne que vous aimez ? Et si ce n’est pas le cas, pensez-vous connaître la langue qu’elle ou il parle ? Pensez-vous être capable de le déterminer en l’observant plus attentivement pendant plusieurs jours ? Je vous invite ensuite à vous essayer à parler la langue de l’autre. Pour vous y aider, vous pouvez faire le quiz sur Internet. Il vous permettra de connaître votre langage et celui de votre partenaire ! Les cinq langage de l’amour, le quiz : https://www.5lovelanguages.com/quizzes


Comprendre vos langages et ceux de votre conjoint.e est un pas de plus vers la connaissance de soi et la connaissance de l’autre. C’est également une très belle façon de nourrir la relation. 


Une question ? Envie de prendre rendez-vous ? C'est ici